By Antoine Rayroux, University of Montreal

Two years after the Catalan self-determination referendum of October 1st, 2017, how can we make sense of the current deadlock? Why is it difficult to foresee a way out of the crisis? The situation is foremost a result of Madrid's unyielding judiciary response to the self-determination movement - informed by a rigid constitutional system that hardly lends itself to compromises.

See the full article :"La crise catalane: judiciarisation et inflexibilité" 

Soutenu par un système constitutionnel rigide, Madrid a poussé à l’extrême son inflexibilité judiciaire dans la gestion de la crise catalane.

Deux ans après le référendum d’autodétermination de la Catalogne, le 1er octobre 2017, la crise catalane continue de susciter une attention politique et médiatique considérable au Canada, et en particulier au Québec. Certes, le gouvernement fédéral, tout comme les gouvernements européens ou l’Union européenne, ont généralement refusé de prendre position sur le conflit, soulignant a minima leur volonté de non-ingérence dans les affaires internes de l’État espagnol, voire, dans certains cas, apportant un soutien marqué au gouvernement central de Madrid... - read more 

 

CONTACT

Centre for Global Studies, PO Box 3050 STN CSC, Victoria, BC V2W 3P5 CANADA
(250) 721 7490